PRIEURÉ de PAILHEROL (ou PAILLEROL)
ALPES DE HAUTE PROVENCE

Vers 1167

Situé en bordure d'un plateau dominant la Durance entre Oraison et les Mées, l'existence de ce prieuré, au diocèse de Riez, est attesté par une lettre du pape Alexandre III confirmant les possessions de Boscodon. Il fut très important pour celle-ci à cause de ses terres alluviales riches en blé. Par sa situation sur le cours moyen de la Durance, il annonce les fondations plus méridionales, prieurés ou abbayes de plaine (Valbonne - Pierredon) qui servaient de greniers ou de pacage aux abbayes d'altitude.

Il resta la propriété de Boscodon jusqu'en 1770, et les derniers restes de construction romane appelés Château de Paillerols étaient très importants. Les derniers éléments furent effacés en 1960 par l'EDF lors de la création du canal de Provence. Il ne reste enfoui sous les ronces qu'un puits roman de 53 m de profondeur en pierres appareillées.

Le propriétaire du château actuel, d'époque empire, conserve diverses pierres importantes de la chapelle : bénitiers, fonds baptismaux et quelques chapiteaux. A quelques kilomètres, la chapelle Saint Honorat dépendant du prieuré subsiste avec sa porte caractéristique de l'époque.

Pour s'y rendre, prendre à Oraison, la route D 4 allant vers les Mées. Au village de Dabisse, tourner à droite, à 2 km environ, franchir le canal.

Une association s'est formée en 1980 pour favoriser les recherches sur l'histoire locale :

Les Amis des Mées - 04190
Henri Joannet, Président.