ABBAYE de CLAUSONNE
HAUTES ALPES

Vers 1185

Située dans le cirque verrouillé par deux étroits défilés, l'un communiquant avec le Saix par la gorge du Guaraou, l'autre avec Vitrolles par la vallée élevée de Peyssier, avec pour seul horizon les hautes crêtes voisines, Clausonne est la première fille de l'abbaye de Lure (diocèse de Sisteron), elle-même fille de Boscodon de l'ordre de Chalais.

Quelques documents notariés ou épiscopaux éclairent sur la prospérité très relative, car elle resta toujours extrêmement pauvre, et sur la survie de Clausonne. En septembre 1304 l'abbaye abritait 12 moines comprenant outre l'abbé le prieur claustral, le sacristain, le cellérier et des frères convers.

Mais à la veille des guerres de religion il ne restait plus de religieux. Le fermier Jean Jausserand occupait les lieux. A cette époque "l'église et d'autres édifices sont assez entretenus et honnêtement réparés...". Hélas les protestants l'incendièrent et détruisirent ses titres vers 1573 - 1574. L'abbaye ne devait plus se relever. Il ne subsiste aujourd'hui de l'abbatiale que quelques portions de mur et les parties basses des murs déblayés qui révèlent le bel appareillage d'origine ; la porte des convers dégagée et l'armarium reconstruit grâce aux informations fournis par les pierres retrouvées fortuitement donnent cependant une idée précise de ce que fut cette église.

En 1993 des travaux de restauration purent commencer à protéger le chevet plat où il restait encore des traces de fenêtres romanes. Le bénitier et la pierre d'autel ont été transportés dans les jardins de l'église du Saix.

Pour s'y rendre partir du village du Saix et emprunter le défilé du Guaraou jusqu'au lieudit l'Abbaye, qui domine la rive gauche de la Maraize (voir carte Michelin).
Une association a été constituée pour la sauvegarde du site :

" Les Amis de l'Abbaye de Clausonne "
Mairie du Saix, 05400
Tél : 04 92 57 29 03
Président fondateur : Henri Delaye, Mairie du Saix
Président : Henri Faure, à Le Saix
Ouverture de la mairie le lundi matin et jeudi après-midi.