ABBAYE de CLAIRECOMBE OU CLARESCOMBES
ALPES DE HAUTE PROVENCE

Vers 1190 - 1290

Située sur la commune de Ribiers, en fond de vallon sur un étroit plateau, tout près des sources du Rif ou torrent des Combes qui arrose Ribiers, Clairecombe est une fondation de Lure édifiée sur un territoire offert par le seigneur de Mevouillon.

Après trois quarts de siècle d'existence, l'abbaye penchait déjà vers sa ruine. En 1278 de graves démêlés opposaient les quatre moines du monastère à leur abbé Olivier, qu'ils déposèrent ; ils en nommèrent un autre. En 1282 un procès s'engagea entre les chevaliers de Saint Jean de Jérusalem d'un côté et le seigneur Bertrand de Mevouillou, et les moines, de l'autre. Les chevaliers de Saint Jean prétendaient que le monastère leur appartenait. L'abbé Olivier avait-il cédé et donné forme légale à cette cession, au Monastère de Saint Jean ?

Un acte du 23 juillet 1290, fait apparaître l'ordre de Saint Jean en possession de Claircombe et nous apprend clairement qu'il avait gagné ce procès. Saint Jean fit de Clairecombe une dépendance de sa petite commanderie de Saint Pierre Avez, puis au cours du 15ème siècle l'annexa à sa commanderie de Joucas en Contat Venaissin. Le titre d'abbé de Claircombe ne s'éteignit pas ; il passa au commandeur de Saint Pierre et ensuite à celui de Joucas.

Vivant sur un domaine de maigres forêts exploitées à l'extrême ne donnant plus aucun revenu et de terres défrichées, dépouillées de tout sol arable par les pluies, l'abbaye était d'une extrême pauvreté et ce fut la misère qui entraîna prématurément sa fin moins d'un siècle après sa fondation. Les guerres de religion achevèrent la ruine des bâtiments. En 1880, J.C Roman dans son répertoire archéologique écrit : "Ces ruines sont assez considérables ; la chapelle avait la forme d'une croix latine, la façade et le chœur sont détruits etc..."

Depuis le temps et les hommes ont poursuivi leur œuvre dévastatrice, et les ruines finissent de disparaître pour ne laisser que quelques traces !

Claircombe "val de la lumière et de la clarté" présente aujourd'hui l'intérêt de son site.

Pour y accéder, partir de Ribiers, suivre la départementale 948 en direction de Larage ; à environ 300 m de la sortie de Ribiers, prendre à gauche et remonter vers les sources du torrent en restant sur la rive gauche. Demander aux habitants le chemin qui conduit à "la vieille église ".