ABBAYE de BOSCODON
CROTS (HAUTES ALPES)

1130-1408

Située à 1150 m d'altitude dominée par une hauteur boisée sur un replat formé par deux torrents : l'Infernet et le Colombier, dans une vaste forêt de sapins, cette abbaye fut la première fille de Chalais.

Etablie dès 1130, une petite communauté autonome s'installe dans la chapelle Saint Marcellin sur les hauteurs boisées de Boscodon. En 1142 l'évêque d'Embrun appelle les moines de Chalais à venir renforcer cet ermitage. Guigues de Revel est désigné pour diriger le groupe de moines. C'est un moine bâtisseur, un abbé hors pair : maître d'œuvre et maître spirituel, à la foi profonde qui transparaîtra dans l'esprit qui préside à la construction de l'abbatiale. Il fut la figure la plus marquante de l'ordre de Chalais et l'abbaye de Boscodon son œuvre la plus achevée et la plus prospère. Sa gestion fut exemplaire : l'abbaye jouissait de ressources considérables en bois, pâturages, troupeaux et vignes. Quand la crise secoua l'ordre tout entier du fait des difficultés de Chalais, elle réussit à survivre jusqu'en 1408 mais, trop seule, elle s'affilia alors à l'abbaye bénédictine de Saint Michel la Cluze. Les troupes protestantes de Lesdiguières en avril 1585 s'emparèrent de Boscodon qu'elles incendièrent et les moines désertèrent l'abbaye.

Mais en 1601, Abel de Sautereau, un abbé commandataire surnommé le Pieux, reprit en main la vie du monastère ; il rétablit une règle et l'abbaye connut un véritable renouveau. Après sa mort, elle subsista tant bien que mal une centaine d'années pour être supprimée en 1769.

A la révolution les bâtiments furent vendus comme biens nationaux à Jean Baptiste Dioque qui conserva à l'église son usage de chapelle, puis en 1875 elle fut transformée en local d'habitation et d'exploitation agricole par un habitant du hameau, nouveau propriétaire.

Par bonheur en 1975 Madame Pauline Broche désireuse que les lieux redeviennent un monastère les vendit à l'association des amis de Boscodon, ceux-ci les louèrent aux religieuses dominicaines de Oullins qui venaient de redonner vie au monastère de Chalais ; miraculeusement Chalais, abbaye mère, 700 ans après renouait des liens avec sa fille Boscodon.

A découvrir : le site exceptionnel ; l'abbaye déjà admirablement restaurée poursuit sa réhabilitation.

Pour s'y rendre : Prendre la nationale 94 de Gap à Embrun, la quitter 4 km après Savines le Lac ; prendre la route de Boscodon (signalée à droite). L'abbaye est à 4 km.

Association " Les Amis de Boscodon "
Abbaye de Boscodon
05200 Crots
Tél : 04 92 43 14 45
Fax : 04 92 43 50 58
e-mail : abbaye.boscodon@wanadoo.fr